“The most successful performance: an especially elegant and expressive playing.”

"A côté de la valeur individuelle de chaque membre, le Quatuor ROSAMONDE a acquis le "fondu", cette homogénéité absolue qui n'apparaît qu'après des années de travail en commun et qui est l'apanage des meilleures formations."

Né en 1981 de la rencontre de quatre Premiers Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le Quatuor Rosamonde a été formé au Conservatoire de Paris et à l'Université de Yale. La rencontre et l'amitié de Raphaël Hillyer, altiste durant 25 ans du Quatuor Juilliard, qui dès leurs débuts les a entrainé dans l'aventure musicale du Festival de Tanglewood aux Etats-Unis, a été décisive. Ils reçoivent alors d'Eugène Lehner, altiste du Quatuor Kolisch, ami de Schoenberg et de Bartòk, l'héritage de l'enseignement des grands maîtres du début du siècle.

Le Quatuor Rosamonde est lauréat du Concours International d'Evian (1983) avec le "Prix d'interprétation de compositeurs modernes" et le "Prix spécial du Jury international des critiques" à l'unanimité et remporte en 1986 le Premier Prix du Concours International de Quatuors de L'Union des Radios Européennes à Salzbourg.

Depuis, le Quatuor Rosamonde mène une carrière internationale. Il se produit régulièrement aux Etats-Unis, au Japon et dans les plus grandes salles européennes comme le Mozarteum à Salzburg, Wigmore Hall à Londres, Bruckner Haus à Linz, Théâtre des Champs Elysées à Paris. La critique internationale a salué la beauté de leur sonorité, la justesse de leur style, le raffinement et l'élégance de leur phrasé.

La discographie du Quatuor Rosamonde est riche et témoigne de son souci d'aborder le répertoire le plus varié, des classiques viennois à la création contemporaine. Plusieurs de leurs enregistrements ont reçu de la critique les plus hautes récompenses. Le Quatuor Rosamonde a reçu le Grand Prix du disque de l'Académie Charles Cros en 2005.

Plusieurs compositeurs ont confié aux « Rosamonde » d'importantes créations. Le Quatuor Rosamonde a travaillé en particulier en étroite collaboration avec Pascal Dusapin, Philippe Fénelon, Renaud Gagneux, Philippe Hersant, György Kurtág, Jacques Lenot, Michèle Reverdy, François Sarhan, Eric Tanguy, Ton-That Tiêt. Henri Dutilleux considérait la lecture de son quatuor Ainsi la Nuit qu'ils ont enregistré deux fois en sa présence comme la version de référence de l'œuvre.

Le Quatuor Rosamonde est régulièrement invité pour jouer et donner des classes de maître en France et à l'étranger notamment au Festival de Tanglewood, Festival de Yale, Music Mountain Festival, Festival de Risør (Norvège), Festival des Arcs, Festival de l'Orangerie de Sceaux, les Moments Musicaux de Touraine.

En leur qualité de professeurs aux Conservatoires National Supérieur de Musique de Paris et de Lyon et au Conservatoire de Boulogne-Billancourt, ainsi que dans le cadre de classes de cours d'interprétation, les membres du quatuor transmettent leur expérience à leurs jeunes collègues.

Deux films documentaires sur le Quatuor Rosamonde ont été réalisés par Vincent Bataillon en 2010-2011 : « Notes pour un Quatuor » porte sur le processus de création dans l'interprétation du Quatuor Rosamonde croisée avec les quatuors de Beethoven ; « Ainsi la Nuit » témoigne de la longue collaboration du Quatuor Rosamonde avec le compositeur Henri Dutilleux.

Agnès SULEM  premier violon
Thomas TERCIEUX  second violon
Jean SULEM  alto
Xavier GAGNEPAIN  violoncelle

Jean Sulem

jean

Jean Sulem a fait ses études au Conservatoire de Paris dans la classe de Serge Collot.  En 1981, Pierre Boulez le choisit pour devenir soliste de l'Ensemble Intercontemporain. Très actif dans la création contemporaine, il a interprété dans les plus grands festivals internationaux des pièces maîtresses du répertoire soliste contemporain de l'alto (Zimmerman, Maderna, Berio, Donatoni, Nunes, Grisey, Holliger, Ton That Tiet, Lévinas, Ligeti...) et suscité de nombreuses créations.

A côté de son activité de soliste, Jean Sulem mène une importante carrière de musicien de chambre. Il est depuis sa fondation en 1981 l'altiste du Quatuor Rosamonde avec lequel il mène une intense carrière internationale.

En 1989 il succède à Serge Collot, et devient à l'âge de trente ans Professeur d'alto au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il donne régulièrement des cours d'interprétation en Europe et aux Etats-Unis. Il est également régulièrement invité comme membre du jury des concours internationaux.